Comprendre les ÉMOTIONS chez un SPORTIF

SPARTAN end JOIE

Émotion (définition du Larousse) : Réaction affective transitoire d’assez grande intensité, habituellement provoquée par une stimulation venue de l’environnement. ou encore « une réaction à un stimulus affectif, environnemental ou psychologique. L’émotion ressentie par rapport à une situation est propre à chaque individu.

On repère quatre émotions primaires chez le sportif :

LA PEUR – LA COLÈRE – LA TRISTESSE – LA JOIE

  • LA PEUR: elle est liée à un facteur anxiogène, au stress et répond à un DANGER. La réponse est de se PROTÉGER . Différents comportements y sont alors associés : la fuite, la sidération, la paralysie, on remarque des regards portés vers le bas, une modification du rythme cardiaque. Quand un sportif ressent cette émotion la réponse sophrologique va être d’apprendre à « DÉCHARGER » pour reprendre confiance en soi en redéfinissant ses objectifs et en corrigeant ses croyances « je suis nul… je vais pas y arriver… » et enfin se LIBÉRER DE SA PEUR ET SE REMPLIR DE CONFIANCE.

 

  • LA COLÈRE: elle répond à un signal : l’INJUSTICE et va demander comme réponse une réparation. On remarquera alors certains signes de la manifestation de la colère comme des mouvements de pieds, de mains, des mots inappropriés. S’il n’y a pas de DÉCHARGE , le sportif va rester en tension musculaire, agressif, avec une attitude de fermeture, dans le négatif…Comment gérer cette émotion ? par des exercices d’évacuation de la colère, par le fait d’exprimer par des mots ses ressentis et se remplir de CALME.

 

  • LA TRISTESSE: elle est liée à une PERTE, un moment vécu comme un ÉCHEC, elle va entrainer une demande de soutien et d’encouragements et s’accompagne le plus souvent de pleurs . S’il n’y a pas de DÉCHARGE, cela entraine une déprime . La régulation de cette tristesse va être d’accepter la perte, l’échec . Les exercices de sophrologie aideront à décharger la tristesse et de se remplir de POSITIF.

 

  • LA JOIE : la joie est liée à la VICTOIRE et entraine une demande de partage et a besoin d’être utilisée comme MOTEUR de PERFORMANCE. Le sportif va se sentir léger et envie de croitre. Si on ne prend pas le temps de ressentir cette joie, elle peut disparaitre. Pour optimiser au maximum cette émotion, il faut la maintenir dans l’action par des exercices de visualisations, répandre l’énergie et l’utiliser dans un nouveau projet.

Enfin si je compare ces émotions à une super Ferrari je pourrais dire que le JOIE est le moteur pour AVANCER, PROGRESSER. La COLÈRE un accélérateur puissant pour SORTIR des situations enlisantes. La TRISTESSE, un EMBRAYAGE pour changer de rapport de VITESSE et enfin la PEUR, une pédale de frein qui nous aide à conduire prudemment…!

Pour toutes ces situations existent des exercices de sophrologies adaptés afin de pouvoir réguler ces émotions et atteindre vos objectifs !

N’hésitez pas à me contacter  et à laisser un commentaire 🙂

 

 

 

Catégories sophrologie et préparation mentale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close